Va-t-on assister à une grande orgie sexuelle quand la situation sanitaire le permettra ? Ce n’est pas impossible. En effet, déjà qu’à force de passer tout leur temps ensemble, les couples se disputent, deux Français sur trois s’attendent à une vague de séparations et de divorces. Les célibataires ne seront qu’une partie des candidats au sexe : les personnes en couple pourraient bien venir les rangs des sites de rencontres extra-conjuguales.

L’infidélité va augmenter ces dernières semaines

Avec l’infidélité, on conserve le tissu familial tout en s’octroyant un peu de changement. Alors, seront-nous tous infidèles ? Gleeden, la plateforme de relations extra-conjuguales qui met en relation des candidats à l’infidélité, a vu ces derniers jours sa croissance augmenter. Voici ce qui ressort d’un sondage portant sur 12 000 de leurs abonnés :

  • Les trois-quarts ont besoin de se confier,
  • La moitié sont là pour trouver un amant ou une maîtresse,
  • Un tiers organise ses futures rencontres,
  • 28% veulent juste se changer les idées.
  • Des chiffres à mettre en rapport avec une atmosphère difficile : 29% des membres de Gleeden disent se disputer plus que d’habitude, à cause du ménage et des enfants… mais aussi à cause du manque d’intimité.

    Sexto

    Où se pratique ces petites escapades ?

    Neuf personnes sur dix s’envoyer des sextos depuis les toilettes ou la salle de bains,

  • Les trois-quarts utilisent le prétexte des sorties,
  • Les deux-tiers prennent du temps sur leurs heures de télétravail,
  • 60% attendent que leur conjoint/e s’occupe des enfants ou aille se coucher.
  • A ce jour, il est encore impossible de prévoir ce qui se produira quand les Français seront lâcher dans la nature se rencontrer à nouveau, mais une chose est sûre : qu’ils soient célibataires ou en couple, certains d’entre nous se préparent un programme et calendrier de rencontres.